logo

A story on how Craftscurator ended up destroying her creations and shipping them off to Morocco.

My graduation collection, entirely handmade

Silk Scarf, before it was cut into pieces

My grandmother's hand embroidered tablecloth

Self Made Dress, before cutting it up

On a rainy Sunday I picked up a pair of scissors and cut up the creations I had made years ago.

My grandmothers cloth, cut up to rags and a beautiful ingredient for my carpet

© Photography Pam Kat & styling Sander van Eyck

irenes carpet of life

Le 'Carpet of Life' d’Irene

Ou comment Craftcurator a fini par détruire ses créations et les envoyer au Maroc.

Avant de devenir designer d'objets pour la maison, j'étais styliste. En effet, je suis allée aux Beaux Arts, je suis tombée amoureuse du textile et j'ai été diplômée grâce à une collection de 10 tenues pour femmes.

La collection fut entièrement faite à la main; j'ai même créé seule la plupart des matières utilisées.

J'ai passé des heures à feutrer de la laine, à couler du caoutchouc liquide et à appliquer un traitement aux tissus. Sans parler du sang, de la sueur et des larmes que j'ai versée en cousant ces vêtements. Mais cela à porté ces fruits, la collection à fait ses preuves et a finalement été gratifiée d'un diplôme.

Un dimanche après-midi d'automne 2012, je me suis emparée d'une paire de ciseaux et me suis mise à découper les créations que j'avais moi-même réalisées des années auparavant. J'ai également coupé la robe que je portais à l'âge de six ans, la nappe de ma grand-mère brodée à la main et la chemise que je me souviens avoir porté lors du décès de ma mère. Après le pesage et l'emballage des pièces de tissus découpées, j'expédiai le tout au Maroc.

Pourquoi avoir détruit mes créations et les vêtements que j'aimais tant me direz-vous? Pour avoir une œuvre encore plus intéressante : mon tapis “Carpet of life”. En utilisant les découpes des tissus que j'ai envoyées, les femmes de l'oasis de M'Hamid ont confectionné un tapis. Fait à la main et personnalisé, je vais apprécier ce tapis pendant encore des années !

Irene